Blogue

  • TOUS
  • Nouvelles
  • Communiqués de presse
  • Couverture médiatique
Hr manager reading report

31.03.2021 : Nouvelles

Quels sont les éléments d’une vérification des antécédents qui pourraient nuire à votre candidature?

09Conseils pour la vérification de vos antécédents

 

Si vous venez d’appliquer pour une nouvelle position, il y a des chances pour que votre potentiel futur employeur vous demande de passer une vérification des antécédents dans le cadre du processus d’embauche. Si c’est votre première vérification des antécédents, le processus peut sembler intimidant et il est tout à fait normal de vous demander quels sont les éléments qui pourraient nuire à votre candidature ou au contraire qui pourraient faire pencher la balance dans votre sens à la lecture de votre rapport de vérifications des antécédents.

 

Tout d’abord, si votre recruteur vous demande de vous soumettre à une vérification des antécédents, soyez rassurés, cela veut dire que votre dossier est intéressant pour la compagnie et que vous avez passé la première étape de sélection. Les responsables d’embauche utiliseront les rapports de vérifications d’antécédents afin de s’assurer que les dossiers des candidats en lice sont conformes à ce qui leur a été présenté afin d’éviter toute mauvaise surprise.

 

Selon l’expérience de Vérifications mondiales Mintz, il y a généralement trois types d’éléments qui peuvent nuire à votre application s’ils ressortent dans votre rapport :

 

  1. Les incohérences
  2. Les mauvaises références
  3. Les condamnations dont la nature se rapporte au poste convoité.

 

Les incohérences dans un dossier

 

Selon les statistiques de Mintz, environ 22% des candidats altèrent leur CV. Le plus souvent en changeant des dates pour combler un manque d’activité, parfois en embellissant des noms de postes ou en se rajoutant des responsabilités, et dans 8% des cas, certaines personnes mentent sur leurs diplômes ou leurs accréditations. Une vérification des antécédents menée de façon exhaustive révèlera toute disparité entre ce qui est inscrit sur un CV et la réalité, et considérant l’ampleur du problème, c’est probablement la première chose que votre recruteur va regarder à la lecture de votre dossier. Lorsque vous partagerez votre historique professionnel avec votre recruteur et dans certains cas avec leur fournisseur de vérifications des antécédents, soyez attentifs à fournir des informations aussi exactes que possible. Faites attention à la terminologie des postes que vous avez occupés, aux dates et aussi à la localisation de vos anciennes compagnies et de vos écoles, établissements d’enseignement, etc.

 

Les mauvaises références

 

En tant que candidat, les références sont un excellent moyen de vous démarquer de votre concurrence. En effet, tout en permettant la vérification croisée d’informations avec votre CV et les résultats d’une vérification d’historique d’emploi, les références professionnelles sont un bon outil pour que les recruteurs se fassent une idée de votre personnalité au travail. En plus d’un aperçu sur vos tâches, votre rendement et vos qualifications, une bonne référence permettra de mettre en valeur vos compétences interpersonnelles, vos aptitudes communicationnelles ou encore votre comportement général. Prenez donc soin de choisir vos références avec attention. Préférez des gestionnaires qui ont travaillé de près avec vous et qui seront en mesure de partager des informations pertinentes pour votre candidature, et surtout, prévenez les personnes choisies que vous avez donné leur contact pour une référence.

 

Les condamnations judiciaires

 

Notez que ce n’est pas parce qu’une condamnation se trouve à votre dossier que votre application sera rejetée. Les recruteurs savent que ce n’est pas parce que vous avez fait une erreur dans votre passé que vous n’êtes pas un bon candidat. Ce que les gestionnaires d’embauche regarderont sera la nature et la gravité des charges à votre dossier et si elles peuvent être mises en relation avec le poste convoité. Prenez par contre garde à être transparents avec vos recruteurs. Il est toujours mieux de s’expliquer de vive voix et de discuter de la situation plutôt que d’attendre qu’ils découvrent un casier judiciaire après une vérification des antécédents criminels. Ne pas divulguer une ou des condamnations sera mal vu, peu importe la gravité des faits.

 

La transparence est la clé

 

La règle d’or pour réussir sa vérification des antécédents est la transparence. Globalement, les recruteurs regarderont d’abord si votre dossier contient des incohérences avec les informations que vous leur avez présentées afin d’évaluer d’une part si votre candidature est adaptée pour le poste et d’autre part votre honnêteté. Mentir ou omettre des informations pendant votre processus d’embauche nuira à votre application et pourrait vous coûter un emploi. Mintz vous conseille donc de préparer et d’organiser vos informations afin de mettre toutes les chances de votre côté.

 

D’ailleurs, n’hésitez pas à consulter notre article « Comment se préparer aux vérifications d’antécédents » pour faire en sorte que votre expérience soit la plus facile possible. Vous soumettre à une vérification de vos antécédents avant de passer celle de vos potentiels futurs employeurs est aussi un excellent moyen de savoir à quoi vous attendre. Vérifications mondiales Mintz offre des vérifications pour les particuliers qui vous permettront de faire vérifier votre CV et d’avoir l’esprit tranquille pour vos futures expériences. Contactez-nous pour en savoir plus sur notre programme eXpress Check.

business person holding mask

29.03.2022 : Nouvelles

Que se passe-t-il lorsqu’un candidat ment sur son CV ?

En raison du développement de l’accès à l’enseignement supérieur et de l’augmentation conséquente du nombre de personnes décrochant un diplôme supérieur par rapport à il y a quelques années, la concurrence pour accéder aux meilleurs offres emplois a explosé. Il n’est donc pas surprenant que, pour augmenter leurs chances d’être embauchées, de plus en plus de personnes peu scrupuleuses décident d’embellir ou simplement de mentir sur leurs qualifications, leur expérience… Lire la suite »

Aerial view of workers on cement factory under construction with high concrete plant structure and tower cranes at industrial production area.

06.12.2021 : Nouvelles

La distribution de faux certificats de sécurité met le public en danger

En Alberta, la GRC a découvert une fraude impliquant la distribution de milliers de certificats de sécurité contrefaits.   Le 4 novembre, la GRC a décelé une fraude à grande échelle impliquant la distribution et la vente de milliers de certificats de sécurité contrefaits dans les provinces de l’ouest du pays. L’opération concerne principalement des formations de sensibilisation aux premiers soins et au sulfure d’hydrogène ainsi que d’autres formations sur… Lire la suite »

entreprises-verification-dossier-conduite-canada

07.02.2021 : Nouvelles

À quelles entreprises s’adresse la vérification du dossier de conduite au Canada?

De nombreuses entreprises canadiennes offrent des emplois dans des professions impliquant la conduite d’un véhicule à moteur. Ces emplois peuvent requérir de longues heures de route en territoire éloigné ou au niveau local. Pour ces entreprises, des vérifications d’antécédents méticuleuses sont souvent essentielles pour assurer la sécurité de leurs clients et de leurs employés. Celles-ci sont particulièrement pertinentes lorsqu’il s’agit de vérifier le dossier de conduite d’un employé potentiel, car… Lire la suite »